Notre histoire

par Cyrille HALGAND - CEO Groupe HaLGAND

Une Belle Mécanique !

De nombreuses entreprises de mécanique ont eu pour premier cadre soit le garage, soit un appentis au fond du jardin de la maison familiale… Halgand n’échappe pas à la règle et c’est le sous-sol de la maison que Roger Halgand investit, dès 1974, pour créer son atelier de mécanique de précision. « Pour être à son compte et surtout parce que, dans son métier, il trouvait que ça n’allait pas assez vite ! » Cyrille Halgand, son fils, aujourd’hui président, se souvient, avec une certaine émotion, des débuts de la petite entreprise devenue grande…

« Je revois les gars, assis sur des cageots dans la chaufferie, manger leur casse-croute le midi ! » Roger Halgand avait du cœur à l’ouvrage et de la suite dans les idées : la hauteur du plafond n’est pas suffisante pour accueillir les fraiseuses, les tours et scies nécessaires à son activité ! « Pas de problème, mon père a creusé un trou pour que finalement l’outil de production entre dans l’espace prévu ! »

Sur un mur de son bureau, Roger Halgand avait punaisé une affiche « qui représentait un groupe de personnes, toutes souriantes, sauf une. »

La légende précisait « il faut 50 muscles pour faire la gueule, 10 pour sourire : pourquoi se fatiguer ? »

Toute la philosophie de Roger Halgand est concentrée dans cette affiche : faire ce qu’on aime, aimer ce que l’on fait « et rester souriant en toutes circonstances ! » Cet état d’esprit et le sens du travail, son fils Cyrille en a hérité. « J’ai été à bonne école : dès 12 ans, j’aidais à l’atelier et mon père avait établi une grille de rémunération : balayer l’atelier : 5 francs ; ajustage et finitions de pièces : 10 francs…

Tout était consigné dans un petit carnet ! » Bon sang ne saurait mentir !

Pionnier industriel

En 1979, c’est au tour du jardin d’être investi par un bâtiment de 400 m2, « qui, après 5 ou 6 extensions, atteignait tout de même une surface totale de 3 000 m2 pour un terrain d’un hectare ! »

Halgand se place, dès le début, dans l’excellence en assurant, avec rigueur et qualité, une production de moules en acier.

Roger Halgand, avec son esprit pionnier, a toujours pris des décisions avant-gardistes. Ainsi, alors que cette technologie émerge à peine sur le marché français, il acquiert une machine à commandes numériques, dès le début des années 80. « Bien avant tout le monde, ce qui nous donnait déjà un avantage concurrentiel certain ! »

À cette époque, les entreprises telles que Halgand travaillaient sur de nombreux secteurs. Mais, à la fin des années 80, l’industrie aéronautique marque un grand pas, en se réorganisant. « En s’ouvrant à la sous-traitance, l’Aérospatiale a aussi induit la spécialisation des usines comme celle de mon père. » Roger Halgand – il emploie alors 32 collaborateurs – s’adapte et effectue des investissements pertinents pour « pouvoir répondre à la demande de l’Aérospatiale en pièces usinées. » La partie « moules » est abandonnée et Halgand se spécialise à 75% pour l’aéronautique.

L’entreprise familiale par excellence

Roger Halgand est agile. Ainsi, lorsque l’industrie aéronautique fléchit, il redistribue ses cartes vers le nucléaire :

« nous avons toujours su nous adapter, c’est une des forces de l’entreprise ». Ainsi, malgré la crise de 93, 94, les années 90 sont synonymes d’expansion. L’effectif grandit pour atteindre 90 personnes ; de nombreux investis-sements sont réalisés « nous avons investi dans un centre d’usinage à grande vitesse avec 12 palettes : une première européenne pour Mori-Seiki, le fabricant de machines-outils japonais ! » Autre témoin du caractère pionnier de Roger Halgand : « en 1997, on rentre la première machine 5 axes ! » Demain est déjà là chez Halgand avec désormais, plus de 50 machines réparties entre tournages multiaxes, centre d’usinage 3 à 5 axes petites et grandes dimensions, un atelier chaudronnerie tôlerie et une section de réalisations de sous-ensembles.

Et ces investissements ne seront pas vains, puisqu’ils permettront à l’entreprise Halgand de se positionner « en aéronautique sur les pièces de structure d’avion, à forte valeur ajoutée ! »

Après ses études en Génie Mécanique, Cyrille Halgand rejoint l’entreprise « sans véritablement penser à la suite ». Ses deux parents travaillent ensemble : sa mère aux finances, son père à la direction. « Il ne manquait que ma sœur mais elle a choisi une voie plus artistique : elle est fleuriste ! »

Finalement, le tableau familial sera complété par l’épouse de Cyrille, Stéphanie, responsable des ressources humaines et du secteur juridique, aujourd’hui Directrice générale. « Je crois que si l’un d’entre nous n’avait pas donné satisfaction, il ne serait, de toute façon, pas resté au sein de l’effectif. Ce qui est vrai pour nos collaborateurs, l’est également pour chacun de nous. Membre de la famille ou pas ! »

La valorisation du travail accompli

Inlassablement, Halgand croît : « notre politique d’investissement est très forte ». Et pertinente. Une des grandes étapes de croissance de Halgand se produit en 2004 avec le rachat de l’entreprise Slam Technologie, alors en difficultés et située sur la commune de Saint-Brévin « au Sud-Loire, nous qui étions Nord-Loire… » Pendant 1 an, les effectifs vont traverser la Loire, et Halgand aura deux sites. Situation temporaire, car aux 3 000 m2 construits viennent s’ajouter 5 000 m2 supplémentaires, puis 6 000 autres en 2009, année du déménagement et de l’installation en terres Brévinoises.

« Avec un effectif ultra compétent de 200 personnes et un outil de production nec plus ultra, il devenait nécessaire de travailler tous ensemble ! » Le site de Donges est fermé et transféré dans son intégralité à Saint-Brévin.

La fin des années 2000 est synonyme de changements au sein de Halgand, puisque, deux années auparavant, en 2007, Roger Halgand décide de confier les clefs de l’entreprise à son fils. Une transmission naturelle ? « Naturelle peut-être, mais pas automatique ». En effet, lorsque son père lui propose de lui succéder, Cyrille Halgand lui demande de mettre en vente l’entreprise « c’était une façon pour moi de valoriser ce qu’avait réalisé mon père pendant plus de 40 ans. » Père et fils « à 99 % d’accord sur les décisions, le 1 % restant nous permettant de nous confronter… » s’entendent néanmoins pour que l’entreprise reste à 100 % familiale. « Mes parents, une fois leur décision entérinée, ne sont plus jamais venus dans l’entreprise », non qu’ils s’en désintéressent, mais parce « nous fonctionnons à la confiance ! »

L’intérêt général dans l’intérêt particulier

À 50 ans, Cyrille Halgand dirige une entreprise qu’il connait dans ses moindres détails « Mais attention, chez

nous, ce qui compte c’est la responsabilité individuelle ! ». Ici, le management ne jure que par la délégation « chacun d’entre nous a un contrat pour faire 100 % d’un travail ». Inutile de tout contrôler et de vouloir être partout « mes collaborateurs sont autonomes et doivent être compétents. » Tout le monde compte ici. Pour Cyrille Halgand « l’humain est primordial ». Travailleurs handicapés, apprentis, seniors « peu m’importe les caractéristiques de chacun, tout le monde peut trouver sa place chez nous, dès lors qu’il a envie et qu’il est bosseur ! ». Ici, personne n’est irremplaçable « pas plus moi que quelqu’un d’autre ! » Ce chef d’entreprise ultrarapide est « archi présent quand je suis là mais, l’été, pas de mails, pas de téléphone pendant 4 semaines : ce sont les vacances et je sais que mes équipes font parfaitement tourner la boîte ! » Confiance, autonomie, responsabilité ! Et, ça marche ! Halgand est certifiée ISO 9001, EN 9100, 14000 et EN 15085 « une condition sine qua non pour opérer chez nos donneurs d’ordre ». L’apprentissage prend chez Halgand toutes ses lettres de noblesse, « la formation, l’apprentissage sont les meilleures voies pour être compétent. Toujours apprendre, toujours évoluer ! » Car si l’entreprise excelle sur ses marchés, il n’en reste pas moins que le secteur aéronautique est très concurrentiel et qu’il « se mondialise à toute vitesse ! » Et les métiers évoluent tout aussi vite !

Halgand, aujourd’hui, est devenue la référence pour ses 70 clients sur ses domaines d’expertise qui sont : l’étude, l’industrialisation, l’usinage, la chaudronnerie et l’assemblage de pièces élémentaires ou d’ensembles complexes.

Exigeants et précis, les clients ne s’y trompent pas. Pour toujours mieux répondre aux demandes et accompagner les donneurs d’ordre, Halgand a construit une unité de production au Maroc « un pays qui nous permet de conserver des pièces et des clients que nous ne pourrions pas satisfaire… »

Piloter la croissance

Et l’avenir ? Comment Cyrille Halgand, cet homme pressé, l’envisage-t-il ? « Je parle vite et beaucoup, mais je ne suis pas pressé, enfin je crois… » L’avenir ? « D’abord, la continuité dans les relations ! » Cyrille Halgand et ses équipes ont mis du temps à créer un réseau de sous-traitants.

« Nous, nous avons la chance d’être assez solides : à nous d’aider des petits usineurs à monter en compétences ». La fidélité est un des maîtres mots… Mais, pour son Président, la société peut, à l’horizon 2030, prendre des chemins très différents. « Dans notre secteur d’activité, le nombre de

fournisseurs est toujours à la baisse, ils sont de plus en plus gros et de plus en plus internationalisés » Tout s’accélère : les cadences de productions, les délais de livraison !

Y aura-t’ il 600 personnes à travailler au sein de Halgand ou 280 comme aujourd’hui ? « Pour l’heure, on est toujours compétitif et dans le cœur de l’action ! » Cyrille Halgand met toute son énergie pour optimiser le ratio : qualité/coût/délai et taille de l’entreprise « c’est ça mon job ! »

Deux nouvelles croissances externes ont été opérées successivement en 2017 et 2018, avec le rachat de GARROS Productique, puis l’arrivée de la société SMPT au sein de la Holding 4H.

En 2020 le Groupe HALGAND vient d’éclore et c’est une nouvelle page de la saga familiale qui s’écrit avec 400 Collaborateurs, 22000m² d’atelier répartis sur 3 trois sites de production, et un chiffre d’affaires total de 51 millions d’Euros.

« Que l’entreprise puisse continuer 20, 50, 200 ans et ce sera bien ! »

Implantation groupe Halgand 2020

Implantations Groupe Halgand

Contact us

    Groupe Halgand, France call +33 240 644 545 or email contact@halgand.com to book an appointment.

    For any application for a job, we invite you to visit our “Join us” page. You can consult our current job offers and apply directly, or send us your unsolicited application.

    Contactez-nous

      Groupe Halgand, France appeler le +33 240 644 545 ou messagerie contact@halgand.com pour prendre un rendez-vous.

      Pour toute canditature, nous vous invitons à consulter notre page « Rejoignez-nous ». Vous pourrez y consulter nos offres d’emploi du moment et y postuler directement, ou bien nous adresser votre candidature spontanée.